• L’Association

    Créer une alternative politique au Loroux-Bottereau

    Le petit mot de la présidente :
    Vous souhaitez être informé, vous investir dans la vie et la gestion de votre commune,
    Vous souhaitez dire stop à une urbanisation massive de votre commune, et plutôt aider à la mise en place d'une urbanisation mixte, gérée dans le respect du patrimoine et de l'environnement
    Vous souhaitez AGIR pour mieux vivre ensemble dans votre commune, en créant ensemble des solutions concrètes et proches de notre quotidien
    Vous souhaiter dire STOP à la politique municipale actuelle
    Alors rejoignez nous , ensemble nous serons plus fort et plus efficace

    Sylvie Huba

  • Le Bureau

    logo agir 2013-v2

    Présidente : Sylvie Huba
    Trésorier : Stéphane Medryckowski
    Secrétaire : Florent huba

  • NOUS REJOINDRE

    Pour nous joindre :

    Tél : 06 63 64 13 00

    Mail : agirpourleloroux@gmail.com

    Président : Sylvie Huba

    Webmaster : Florent Huba

  • Messagerie Privée

    Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

  • Fils RSS

  • Accueil
  • > Recherche : creation dame loroux bottereau

Résultats de votre recherche

Transport et sécurité au Loroux-Bottereau

Posté par Florent Huba le 3 juillet 2012

Que pouvons-nous dire du transport et de la sécurité au Loroux-Bottereau ??

 une envolée démographique et un centre bourg qui s’urbanise :

Force est de constater qu’à la hauteur de l’évolution démographique voulue et encouragée par l’équipe de Paul Corbet, la circulation des véhicules dans notre commune a augmenté, avec tous les problèmes que cela peut engendrer. En quelques années, les rues se sont engorgées sans qu’aucune solution ne soit trouvée pour fluidifier et sécuriser la circulation en centrebourg.

Certes, il y a eu l’aménagement récents des abords du collège NotreDame dont l’accès était depuis des années très dangereux et l’on observe une amorce de restructuration de la route de Nantes, avec un rond-point destiné à desservir « l’exfutur supermarché ». Il y a eu une ébauche de réflexion avec la diffusion d’un futur plan de circulation avec la création d’une nouvelle rue aux abords de la rue des Forges…mais depuis pas de nouvelles sur ce projet.

Cependant mis à part ces quelques points, l’accent a été mis sur la destruction du centre-bourg au profit de la construction d’ensembles plus ou moins heureux, ainsi que la multiplication irraisonnée de lotissements.

Mais il ne semble n’y avoir aucun plan ni aucune volonté pour améliorer la circulation au Loroux-Bottereau. Il suffit d’entrer au Loroux-Bottereau par la route de Nantes ou par la rue de la Loire… :des routes trouées, rapiécées, déformées, etc. Comment pouvonsnous laisser une voirie dans un état aussi pitoyable ?

Et le stationnement…,

…il a été récemment créé la zone bleue, et ce afin de limiter, à juste titre la durée de stationnement des véhicules aux abords stratégiques des commerces. Encore faut-il mettre tout en œuvre pour conserver et dynamiser le commerce local et redonner aux Lorousains ce qui leur a été arraché : leur supérette.
Outre son aspect commercial, c’est son rôle social, de partage et d’échange intergénérationnel que l’on regrette pour les Lorousains et notamment ceux sans moyen de locomotion.

Que penser de la sécurité des piétons et des cyclistes ?

Il y a encore beaucoup de rues ,très empruntées par les piétons, sans trottoir et combien comptons nous de kilomètres de pistes cyclables sur notre commune ? Quand on se veut, tourné vers l’écologie vers l’environnement, n’est-ce pas une priorité que de privilégier ces modes de transports respectueux de notreplanète ?

Et la liste peut encore se rallonger si l’on intègre les transports scolaires inadaptés mêlés à l’insécurité des trottoirs impraticables… Devons nous attendre un drame pour offrir la sécurité à nos enfants ?

Mais tout cela fait partie des conséquences (non anticipées) au développement irraisonné de notre commune, et la note s’alourdit lorsque l’on rajoute l’agrandissement des écoles, des crèches, la construction d’équipements de loisirs, la gestion des déchets,…

C’est clair, l’addition commence à être corsée, mais il faut maintenant assumer et assurer à nos concitoyens des conditions dignes et sûres….

Les élus de l’opposition

Publié dans La Sécurité | Pas de Commentaires »

Lettre Juin 2012 aux Lorousains !!!

Posté par agirpourleloroux le 2 juillet 2012

Juin 2012

Chères Lorousaines,  chers Lorousains

Notre promesse :

Comme vous le voyez, c’est avec grand plaisir que tous les membres de l’association et moi-même tenons nos engagements et que nous vous faisons parvenir notre deuxième lettre.

Vous y trouverez différents articles rédigés par les adhérents, mais aussi par vos élus d’opposition.

Une équipe, un projet :

Même si l’échéance parait encore lointaine, il est temps de commencer à réfléchir à l’élaboration d’une équipe et d’un projet. Tous ensemble, nous pouvons construire un programme pour dynamiser notre commune tout en conservant son authenticité.

Être acteur et AGIR :

Si comme nous, vous souhaitez  que la politique municipale change au Loroux-Bottereau.

Alors n’hésitez pas et venez nous rejoindre, ou prenez contact via notre adresse mail, notre blog ou par téléphone.

Je terminerai en vous souhaitant à toutes et tous un bel été et de bonnes vacances.

Le président

Bernard Rochet

Réflexion sur les transports

au Loroux-Bottereau !!

 

Force est de constater qu’à l’instar de l’envolée démographique voulue et encouragée par l’équipe de Paul Corbet, la circulation des véhicules dans notre commune a sensiblement augmentée, avec tous les problèmes que cela peut engendrer.

En quelques années, les rues se sont engorgées sans qu’aucune solution ne soit trouvée pour fluidifier et sécuriser la circulation en centre-bourg.

Certes, il y a bien eu l’aménagement des abords du collège Notre-Dame dont l’accès était depuis longtemps dangereux. Dans la même lignée on observe enfin une amorce de restructuration de la route de Nantes, avec un nouveau rond-point destiné à desservir «l’ex-futur supermarché» (!).

Certes il y a eu une ébauche de réflexion avec la diffusion d’un futur plan de circulation incluant la création d’une nouvelle rue aux abords de la rue des forges…

Mis à part ces quelques points, depuis le premier mandat de Paul Corbet, l’accent a été mis sur la destruction du centre-bourg au profit de la construction d’ensembles plus ou moins heureux dans leur intégration au paysage ainsi que la multiplication irraisonnée de lotissements, mais il ne semble n’y avoir aucun plan ni aucune volonté pour améliorer la circulation au Loroux-Bottereau.

Il suffit d’entrer au Loroux-Bottereau par la route de Nantes ou par la rue de la Loire… Comment pouvons-nous laisser une voirie dans un état aussi pitoyable ? Que va penser une personne arrivant au Loroux-Bottereau pour la première fois ? La première roue qu’elle va poser dans notre ville, ce sera sur une route, trouée, rapiécée, déformée, etc… Quel accueil !

Quand au stationnement, il a été récemment créé la zone bleue, et ce afin de limiter, à juste titre la durée de stationnement des véhicules aux abords stratégiques des commerces….

Encore faut-il mettre tout en œuvre pour conserver et dynamiser le commerce local et redonner aux Lorousains ce qui leur a été arraché : leur supérette.

Outre son aspect commercial, pour moi, le plus important était son rôle social, lieu de rencontres, de partages, d’échanges intergénérationnels mais tellement primordial dans une société qui s’individualise et qui oublie bien souvent son devoir de solidarité et de respect vis-à-vis de ses anciens.

Quand je pense à «anciens» je pense aussi aux personnes sans moyen de locomotion, c’est-à-dire aux piétons. Au niveau de la circulation, hormis le centre-bourg et quelques rues, quelle importance a-t-on donné aux piétons et aux deux-roues depuis quelques années pour sécuriser leurs déplacements ?

A mon sens, peu de chose. Il y a encore des rues sans trottoir (rue de la Loire, par exemple) et combien comptons-nous de kilomètres de pistes cyclables sur notre commune ?

Quand on se veut, tourné vers l’écologie, vers l’environnement, n’est-ce pas une priorité que de privilégier ces modes de transports respectueux de notre planète ?

Alors, on peut me répliquer qu’il y a les transports en commun. Très bien ! Il y a quelques années, il a été question de mettre en place une navette pour desservir la gare de Thouaré-sur-Loire, car bon nombre de nos concitoyens s’y rendent pour aller travailler sur Nantes chaque jour…Ce projet a dû tomber dans les oubliettes…

Il y a bien le covoiturage, mais c’est une solution moins économique et moins écologique qu’une navette…

Donc il nous reste les lignes régulières LILA qui desservent notre commune et qui sont certes pratiques en tentant de s’adapter le mieux possible à nos besoins. Mais avez-vous remarqué, par exemple, dans le bourg, le bus s’arrête au niveau de la médiathèque pour prendre ses passagers et au niveau de la rue Porte Saumon pour les laisser descendre. Pourquoi n’a-t’on jamais penser que notre Loroux-Bottereau est susceptible de recevoir quelques intempéries ? Les usagers de ces transports doivent s’abriter tant bien que mal sous le auvent de la médiathèque d’une part et dans l’entrée d’une banque d’autre part. Cela dénote toute la considération que l’on apporte à nos concitoyens utilisateurs de LILA.

Par ailleurs, je ne voudrais pas être le chauffeur de bus qui doit passer dans le goulet d’étranglement de la rue des forges. Immanquablement, à chaque passage, dans un sens ou dans l’autre, la manœuvre s’annonce délicate… et cela ne date pas d’hier… qu’a-t-on apporté comme solution ?

Autre problème, encore plus grave, mais qui ne relève pas uniquement de la municipalité : le transport scolaire. Cependant, je pense que c’est du devoir du Maire de s’assurer de la sécurité et du bien-être de ses concitoyens et de faire tout ce qui est en son pouvoir pour faire pression auprès du Conseil général.

Beaucoup d’enfants utilisent ce moyen de transport pour se rendre au collège et parmi eux, ceux qui habitent dans les villages sont particulièrement vulnérables.

Pour exemple, dans le village du Pé Bardou, des enfants attendent le car chaque matin sans protection et sans abri et pire encore, il y en a quelques-uns qui doivent marcher sur la route pour se rendre au point de ramassage, car la berge est impraticable et il n’y a pas de trottoir. Dernièrement, un véhicule de gendarmerie s’est arrêté pour sermonner un enfant qui marchait dans la nuit pour se rendre au point de ramassage mais qu’y pouvait-il ?

Attend-on le drame pour offrir la sécurité à nos enfants ?

Pour conclure, je voudrais juste rappeler à nos actuels élus que leur volonté d’accroissement démographique n’a rapporté que trop peu de satisfaction par rapport aux carences qu’elle a générée.

Oui, Monsieur Corbet, dans vos calculs, vous avez sans doute omis que le Lorousain est bien souvent un travailleur qui «s’expatrie» dans la journée vers une autre commune et qui utilise donc son véhicule pour le faire.

Mais bien sur, il ne fait pas que passer au Loroux-Bottereau, il y vit aussi, donc il s’y déplace et contribue à la vie de la commune. Bon nombre de couples sont venus s’installer sur le Loroux-Bottereau avec, bien souvent, deux véhicules.

Cela fait partie de la note à payer au développement irraisonné de notre commune, note qui s’alourdit d’autant plus quand vous devez y ajouter l’agrandissement des écoles, des crèches, la construction d’équipement de loisirs, la gestion des déchets, l’organisation du commerce…etc.

C’est clair, l’addition commence à être corsée, mais il faut maintenant assumer et assurer à nos concitoyens des conditions dignes et sures…

François BRETEAU

 

 Le temps des débats !!

 Nous venons de vivre une séquence politique nationale importante. Les français ont montré, malgré ce qui était annoncé, leur intérêt pour les débats et aux votes. Le taux de participation aux élections présidentielles notamment, nous montre l’attachement des électeurs à peser sur le destin de la nation.

Le nouveau Président a vocation à conduire la destinée de la France. Elu par le suffrage universel, ce dernier est légitime pour mener à bien son projet.

Même si nous ne partageons pas tous ses idées, nous ne pouvons que souhaiter que cette nouvelle majorité conduise la France sur les chemins de la réussite économique et du progrès social.

Puis viendra le temps où vous serez amenés à choisir une nouvelle équipe municipale.

En effet, sauf modification du calendrier électoral, les élections municipales se dérouleront au printemps 2014.

Comme l’indiquait Bernard Rochet, Président de l’association Agir, il est important de préparer l’échéance.

Nous devons en effet nous interroger sur l’avenir et la direction que nous souhaitons donner à la commune pour la prochaine décennie.

Ce travail ne peut se faire au dernier moment et dans la précipitation.

Plus encore, le futur projet que nous porterons devra être le fruit d’une large concertation entre les différents acteurs de la vie communale. Citoyens, monde associatif, chefs d’entreprises des différents secteurs économiques, commerçants, représentants du monde agricole. Tout le monde doit pouvoir trouver sa place dans le processus de concertation mis en place.

Tout cela ne prend du sens, que si nous sommes en mesure de nous retrouver pour construire un Loroux ambitieux.

Il nous faut transcender nos différences pour un objectif commun : proposer une alternative crédible au service de tous.

Une élection municipale ne peut s’envisager uniquement d’un point de vue politique. Il n’y a pas les électeurs de droite d’un coté et de l’autre ceux de gauche. Il suffit pour s’en rendre compte de venir assister aux conseils municipaux.

Nous élus d’Agir refusons de faire de l’obstruction systématique. Il nous arrive bien souvent de voter comme la majorité. Nous sentons bien que certaines de nos interventions reçoivent un écho favorable auprès d’élus de la majorité. Nous ne pouvons que regretter que ces derniers n’aillent pas jusqu’au bout de la démarche et vote favorablement aux projets présentés sous prétexte d’appartenir à une majorité. L’abstention permet de garder sa liberté de pensée !!

Nous vous engageons à venir nous rejoindre pour bâtir ce projet. Il y a tant à faire !!!

Au cœur de notre projet, le citoyen et le bien vivre ensemble.

Imaginer une commune où l’on se soucie vraiment de la place des habitants, dans une organisation urbaine repensée.

Une organisation où la concentration de l’habitat n’est plus le maître mot, mais où la diversité et la régulation permettent de faire de la mixité sociale.

Une organisation où l’environnement n’est pas une variable d’ajustement pour toujours plus de logements, mais devient un véritable enjeu collectif.

Une organisation où l’on prend en compte les modes de déplacements sous toutes leurs formes sur des réseaux de qualité.

Imaginer une commune où l’on se soucie vraiment de la place des habitants, avec une ambition forte : le bien vivre ensemble.

Pour y parvenir, il devient urgent de mettre en place des politiques cohérentes, au service de tous sans discrimination.

Cela passe par une politique d’actions sociales volontariste qui ne se cantonne pas à faire des effets de manche. Faire de l’habitat social ne suffit pas sans la mise en œuvre d’actions fortes aux services de tous : les plus faibles économiquement, les jeunes, les anciens.

Une politique culturelle dynamique, qui donne un nouvel élan à la commune.

Une politique économique qui permet une confortation du centre bourg et de ses commerces.

 

Ensemble, rassemblons-nous

pour une nouvelle ambition pour la commune.

 

Eric Moulet

 

Publié dans | Pas de Commentaires »

 

Le blog de Luc GEISMAR |
Abbes Mahdaoui:Contribution... |
rcdcanada |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | VELAINE EN HAYE 2014 / 2020
| freeculture
| archivesallahalwatanalmalik