• L’Association

    Créer une alternative politique au Loroux-Bottereau

    Le petit mot de la présidente :
    Vous souhaitez être informé, vous investir dans la vie et la gestion de votre commune,
    Vous souhaitez dire stop à une urbanisation massive de votre commune, et plutôt aider à la mise en place d'une urbanisation mixte, gérée dans le respect du patrimoine et de l'environnement
    Vous souhaitez AGIR pour mieux vivre ensemble dans votre commune, en créant ensemble des solutions concrètes et proches de notre quotidien
    Vous souhaiter dire STOP à la politique municipale actuelle
    Alors rejoignez nous , ensemble nous serons plus fort et plus efficace

    Sylvie Huba

  • Le Bureau

    logo agir 2013-v2

    Présidente : Sylvie Huba
    Trésorier : Stéphane Medryckowski
    Secrétaire : Florent huba

  • NOUS REJOINDRE

    Pour nous joindre :

    Tél : 06 63 64 13 00

    Mail : agirpourleloroux@gmail.com

    Président : Sylvie Huba

    Webmaster : Florent Huba

  • Messagerie Privée

    Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

  • Fils RSS

Réponse à Monsieur Moulet, de la part de l’opposition la plus bête de France …

Posté par Florent Huba le 5 décembre 2013

M. Moulet,

Suite à la publication du « Mot de l’opposition » dans le MIL du mois de Novembre 2013, nous nous insurgeons contre de tels propos, qui selon nous, sont déplacés, indécents et surtout démagogues.

Doit-on vous rappeler que le mandat d’élu de l’opposition qui vous a été confié vous engage moralement jusqu’à son terme, en mars prochain, à respecter les valeurs sur lesquelles des Lorousains, ainsi que l’association « Agir pour le Loroux » vous avaient fait confiance ?

Or, force est de constater que vous n’honorez pas cette parole..

Nous pensons que vos états d’âmes peuvent être légitimes, mais doivent rester personnels, et non être exprimés en qualité de porte-parole de l’opposition, puisqu’à vous lire, nous constatons que vous n’êtes plus dans l’opposition, argumentant même la réélection du maire sortant, lui trouvant soudainement toutes les qualités du monde…

Votre électorat s’en trouve trahi et bafoué, et si l’on peut préconiser qu’une opposition efficace doive être constructive et ne doive pas systématiquement s’exercer dans l’affrontement, il n’en va pas moins qu’un tel revirement de point de vue est pour le moins déroutant, voire incompréhensible.

A ce titre, nous pensons qu’à partir du moment où l’on ne peut plus respecter ses engagements, parce que ses convictions ont changées, il convient d’en tirer les conclusions, et de se démettre immédiatement de ses mandats… C’est la moindre des choses que l’on puisse faire pour respecter ses électeurs.

Si comme vous le dites, l’heure des comptes a sonné, cela ne doit pas être l’heure des règlements de comptes vis-à-vis d’Agir dont la majorité n’a pas souhaité vous suivre sur le chemin hasardeux de l’union avec Paul Corbet ou se vendre pour 51% des postes. Or votre propos cache à peine cet esprit revanchard, mais reste teinté de démagogie et d’hypocrisie, car qui, plus que vous connaissez Paul Corbet, pour penser qu’enfin il honorera sa parole et ses engagements… Comment pouvez-vous croire que M. Corbet va honorer des promesses qu’il n’a jamais tenues ? Pourquoi l’urbanisme démesuré, l’absence de politique sociale, l’ignorance du facteur environnemental, la désertification commerciale du centre-bourg, etc… feraient place, par un coup de baguette magique, à une prise de conscience et un respect de toutes ces valeurs ?

Nous pouvons comprendre que 12 années d’opposition finissent par lasser, et que vouloir en sortir soit légitime, mais pas à n’importe quel prix, pas en tournant le dos à ses convictions ! Alors, M. Moulet, nous vous demandons simplement de rester digne et de respecter votre électorat jusqu’au terme de votre mandat, sinon, d’y mettre un terme sur le champ.

Recevez de la part de l’ensemble des membres de l’association AGIR POUR LE LOROUX, nos salutations les meilleures

AGIR POUR LE LOROUX

 

 fichier pdf mot de l’opposition mil 25-29 nov2013fichier pdf article hebdo 05 12 2013

Publié dans Mots de l'Opposition, Non classé, Presse | 2 Commentaires »

Une vrai politique pour les Lorousains !!!!

Posté par Florent Huba le 15 janvier 2013

Urbanisme:

Régulation du nombre de permis de construire afin de garantir un développement harmonieux de la commune. Assurer le bien vivre ensemble et une mixité de qualité. La mixité c’est certes offrir des logements à prix modérés pour les primo-accédants, les populations les plus fragiles mais c’est aussi ouvrir à l’urbanisation des secteurs résidentiels accueillants des personnes au pouvoir d’achat plus élevés.
L’arrivée d’une nouvelle population est un atout. Mais il faut pouvoir anticiper les besoins qui vont avec. Cela vaut pour les équipements et les services associés. Ecole, structure d’accueil pour les jeunes et moins jeunes.
Révision du projet des jardins des Ouches. Ce dernier ne doit plus être une priorité. L’ensemble doit être repensé. Il est important de proposer un nouvel aménagement qui offre la possibilité de préserver le patrimoine existant : patrimoine bâti et naturel. Il nous faut imaginer une autre façon de concevoir l’urbanisme en centre bourg. Les espaces naturels doivent pouvoir être préservés. L’urbanisation doit venir s’inscrire dans l’histoire de la commune, dans ses racines, et non s’imposer sans discernement. Un éco quartier, mixant logements de qualité, jardins familiaux, vastes espaces naturels et de loisirs doit remplacer un projet ou le béton viendra dénaturer à jamais le site.
La gestion de l’espace occupé aujourd’hui par l’hôpital et la maison de retraite sera l’enjeu majeur de la prochaine mandature. La encore, il est impensable d’imaginer une nouvelle concentration d’immeubles et de maisons de ville. Il nous faut être audacieux et proposer un aménagement digne des enjeux de ce 21 ème siècle. Cet espace doit être un poumon vert en hyper centre ou les habitants doivent pouvoir se retrouver pour des activités culturels et de loisirs.

Sociale:

Il n’existe pas de politique sociale sur la commune. Le CCAS qui est le bras armé dans ce domaine joue bien son rôle malgré un petit budget. Il faudra sans aucun doute en augmenter les ressources. Non pas pour distribuer l’argent public mais pour penser à la mise en place d’actions spécifiques pour les plus nécessiteux, mais aussi pour les jeunes. On ne peut se contenter de dire que ce rôle est celui du conseil général et ne rien faire. Nous sommes au plus proche de nos administrés et nous avons le devoir de les aider. Il nous faudra sans doute renforcer le service qui œuvre dans ce domaine.  Aujourd’hui un seul agent !! Il nous semble qu’il s’agissait la d’une priorité et que la nomination d’un cadre A pour la direction de la communication et de la culture aurait pu être évité. Tout est une question de priorité !!!!

Développement durable :

Le grand absent de la mandature…La préservation de nos espaces naturels, la sauvegarde des espaces verts en centre ville et plus encore la création de nouveaux espaces doit être au cœur de nos réflexions pour demain. Il nous faut imaginer une ville ou les lorousains seront fiers de dire « j’habite au Loroux la ville ou enfin l’on s’intéresse aux grands équilibres : sociaux/environnement/ économie. La coulée verte qui devait être la grande référence de la municipalité accouche d’une souris…. Un adjoint au développement durable doit pouvoir être un acteur majeur œuvrant de manière transversale sur l’ensemble des projets de la municipalité.

Le commerce :

La plus grande faute politique de Paul Corbet. Ce dernier est le seul responsable de la situation actuelle. Son entêtement a mis bon nombre de Lorousains dans une situation très difficile. Si ce dernier avait fait passer l’intérêt général en premier nous aurions depuis plusieurs années une supérette dans le centre bourg. Le dynamisme commercial de la commune est pourtant réel et c’est tant mieux. Mais il s’agit là du travail des commerçants et artisans de la commune que nous devons féliciter. A nous d’encourager l’arrivée de nouveaux commerçants. Encore faut-il que ces derniers puissent vivre de leur activité. C’est pourquoi,  il est essentiel que la mixité sociale existe et que des populations plus aisées puissent aussi consommer sur la commune.

La gouvernance :

Le mandat devait être celui de la démocratie participative. Qu’en fut-il ? Rien. Oui les élus sont désignés pour diriger mais ils font aussi des promesses qui devraient les engager. Les Lorousains n’auront jamais été écoutés durant le mandat. Une seule réunion publique sur le commerce. Réunion de mensonge et de duperie ou tout a été promis et rien de tenue. Un plébiscite ce soir la pour le maire………qui quelques mois après tournait le dos à ses engagements ?
La encore il est possible d’engager une vraie transformation des relations entre élus et administrés. De simples réunions de quartiers sont envisageables comme cela se fait ailleurs. On peut aussi imaginer la création de commissions extra-municipales qui associent les Lorousains. On m’opposera la lourdeur d’un tel dispositif, je reste cependant persuadé que tout ce qui contribue à rapprocher le citoyen du processus de décision est au contraire une avancée démocratique et un gain de temps.

L’intercommunalité :

Il s’agit la d’une sujet fondamental et qui influencera beaucoup notre avenir. La question de la fusion à 4 communautés de communes est un enjeu majeur pour notre commune. Faut-il ou non répondre favorablement à cette fusion ? Un large débat d’experts a été mené depuis plusieurs mois. Les conclusions semblent plutôt être favorables à ce rapprochement. Je fais parti de ceux qui demandent que des compléments d’informations soient communiqués afin de se prononcer définitivement. De plus, je crois aussi que la population doit se saisir de la question. La encore on me dit souvent que la question est trop complexe pour être soumise à tous les Lorousains. Je trouve cela scandaleux et inadmissible. L’association Agir et les élus d’opposition proposeront bientôt une rencontre publique afin de débattre du sujet.

Éric Moulet
Chef de file de l’Opposition Lorousaines

Publié dans Mots de l'Opposition | 2 Commentaires »

Cérémonie des voeux 2013 de la Mairie

Posté par sylviehuba le 15 janvier 2013

L’association Agir a répondu à l’invitation de la mairie pour les voeux 2013 .
Quel étonnement de voir cette banale cérémonie des voeux se transformer en
une énumération à la Prévert des réalisations de l’année 2012. Serait ce une
amorce des prochaines échéances ?
Une année 2012 marquée par la livraison des deux terrains de sport
synthétiques, la livraison de la 1er tranche des logements de la Zac chotard, de
l’aire d’accueil pour les gens du voyage.
Que devons nous attendre de 2013 principalement le lancement des travaux du gymnase et
des vestiaires (Rappelons que l’ensemble des travaux d’équipement sportif représentera plus
de 8 millions d’euro sur le 14 millions de budget )
les travaux attendus depuis plusieurs années des travaux de réfection de
l’école Maxime Marchand.
 la Mairie nous a été expliqué que de plus en plus d’enfants mangeaient à la cantine et fréquentaient les structures de garde de l’association Pluriel :
et oui augmentez la population de 30% en quelques années nécessitent d’offrir à tous nos enfants les capacités d’accueil et de restauration pendant que leurs parents travaillent.
la Mairie pense à aménager nos accès routiers de plus en plus fréquentés :
et oui ne disposant que de rares autobus, et de rares possibilités d’emploi sur la commune la population active prend sa voiture pour aller travailler sur Nantes…
mais cette sécurisation consiste en l’aménagement de voie cycliste et de l’assainissement…et des potelets sur la rue de la Loire, potelets  posés si vite qu’à certains endroits une poussette ne passe pas et doit donc descendre sur la
route.
Enfin Intermarché va rouvrir mais aucune date n’est avancée, ce ne sera plus le 1er avril 2013 comme annoncée lors des derniers conseils municiapux , non au moins 7 mois ( délai de dépôt du permis et des travaux de réfection..) : remarquez cela tombe bien pour le calendrier électoral, mais cela prolonge encore le manque de commerce de proximité.
Nous restons pensif de constater que la Mairie semble découvrir tous ces besoins qui dans la cadre de leur politique de développement auraient du être anticipé.
Tout de même une bonne nouvelle : les impôts n’ont pas augmentés depuis plusieurs années…la facturation des ordures ménagères auraient même permis de baisser le coût des taxes . Est ce bien le cas pour tous les usagers ? Je vous encourage à nous adresser une évaluation du coût de vos déchets.
Mais pendant encore combien de temps pourrons nous ne pas augmenter les impots locaux ?
Les structures d’accueil pour nos enfants, l’accompagnement social, les moyens de déplacement et l’emploi, rien n’a été developpés proportionnellement à l’augmentation de la population sur notre commune, la Mairie laisse cette
responsabilité pour le prochain mandat.
Mais aujourd’hui ou demain qui paiera la facture ?  les Lorousains et les Lorousaines et personnellement je préfère une réévaluation régulière, qu’une augmentation douloureuse.
Aujourd’hui nous avons peu de visibilité sur les comptes de la commune, Mr Corbet nous a parlé également  de restriction budgétaire, les caisses seraient elles vides ? Une souscription publique va être ouverte pour pouvoir
réaliser les travaux de réfection de l’église.
Mais je vous rassure rien n’a été évoqué concernant les jardins du clos chotard, le lot 2 de la ZAC du clos Chotard qui prévoit au minimum 4 immeubles supplémentaires en centre ville, pas de nouvelles concernant le transfert de la déchetterie…
Sylvie HUBA

Publié dans Mots de l'Opposition | Pas de Commentaire »

Et si l’on parlait intercommunalité !!

Posté par Florent Huba le 24 octobre 2012

Comme vous le savez sans doute, la commune fait partie de la Communauté de Communes Loire-Divatte. Cette dernière est composée de 6 communes, Le Loroux-Bottereau, St Julien de Concelles, la Chapelle-Basse Mer, le Landreau, la Remaudière et Barbechat. Elle a de nombreuses compétences. On citera par exemple, l’aménagement de l’espace, le développement économique, la protection et la mise en valeur de l’environnement, la création et la gestion d’équipements communautaires dans les domaines du sport, de la culture, des loisirs etc.

Les élus sont des représentants nommés par chaque commune et siègent pour une durée de 6 ans.

La réforme des territoires en cours, conduit les élus à se poser des questions sur l’avenir des intercommunalités actuelles. A l’initiative du Pays du Vignoble Nantais, une réflexion est en cours sur la mise en œuvre d’une nouvelle organisation sur notre territoire. Aujourd’hui,  quatre intercommunalités composent le Pays.  A savoir, les Communautés de Communes de la Vallée de Clisson, de Vallet, Sèvre Maine et Goulaine et Loire Divatte.

La question qui se pose à nous est de savoir s’il y a un intérêt à rester dans le schéma actuel ou bien à s’associer et donc à terme de créer une intercommunalité à 28 communes.

Il s’agit d’une question à laquelle il est compliqué de répondre et qui mérite un vrai débat. Aujourd’hui et  cela semble naturel, la réflexion est portée par les élus. Un bureau d’étude travaille sur le sujet et propose des pistes.

Nous devons nous interroger sur l’avenir de notre organisation actuelle. Cette dernière nous offre-t-elle toutes les garanties de développement  fasse à une métropole Nantaise qui s’impose de plus en plus à nous ?N’est-il pas temps de nous organiser afin de proposer une force qui puisse à défaut de rivaliser se poser comme un interlocuteur fiable ? Nous serons sans doute plus audible à presque 100 000 habitants qu’à 25 000 comme c’est le cas aujourd’hui.

Un regroupement devrait peut-être nous permettre d’aborder de manière plus rationnelle les grands enjeux qui s’ouvrent à nous pour les décennies à venir. A savoir par exemple les infrastructures routières, l’aménagement du territoire, l’organisation de notre offre en matière économique, le tourisme etc…

Pourtant, cette « super interco » ne va-t-elle pas nous faire perdre de la proximité. Proximité indispensable pour répondre au plus vite et au plus près aux demandes légitimes des citoyens ? Quid de la gestion au quotidien des infrastructures  existantes et de leur développement éventuel ? Ne prenons-nous pas le risque que « le poids » de la nouvelle « machine » ne soit pas un frein à notre développement ?

Nous pensons que le citoyen doit absolument être associé à la démarche. Il est nécessaire de prévoir une séquence de présentation, d’explication et de débat avec l’ensemble des Lorousains.

Plus encore, nous souhaitons  que chaque citoyen puisse s’exprimer sur le sujet. Le meilleur moyen dans le cas présent n’est-il pas à la fin de l’étude de provoquer un référendum posant une question simple :

«Etes-vous pour la création d’une intercommunalité à 28 communes à l’échelle du Pays du Vignoble Nantais » ?

 

Pour les élus de l’opposition

Eric Moulet

Publié dans L'Intercommunalité, Mots de l'Opposition | Pas de Commentaire »

Les Finances de la Commune (Mots de l’Opposition MIL Juillet 2012)

Posté par Florent Huba le 22 octobre 2012

Madame, Monsieur,
Nous souhaitions vous parler des finances de la commune car il s’agit de l’utilisation que l’on fait de nos impôts.
Les règles applicables à la comptabilité publique sont complexes. Nous allons vous expliquer comment se monte un budget communal et faire le parallèle avec votre budget familial.
Pour la commune, il existe deux postes principaux : le fonctionnement et l’investissement.
La section de « fonctionnement » représente le coût de fonctionnement des investissements. Il est divisé en recettes (ex : prix payé pour les repas d’une cantine…) et dépenses(ex : frais du personnel pour faire fonctionner la cantine).
La section « d’investissement » représente le coût de construction par ex d’une cantine…. Il est divisé en recettes (Dotations versées par l’Etat, subventions…) et dépenses (la construction elle-même…)
Pour monter un budget communal : on soustrait des recettes de fonctionnement les dépenses de fonctionnement.
Le résultat donne l’épargne brute ou Capacité d’Autofinancement Brute (CAF Brute). Cette CAF brute est reportée dans les recettes du budget d’investissement.
Puis on déduit des recettes d’investissement(ex : capital emprunté versé par la banque) les dépenses d’investissement (ex : remboursement du capital des emprunts en cours). Cela donne la Capacité d’Autofinancement Nette (CAF Nette).
Dans votre budget familial, la CAF nette est équivalente à votre capacité d’endettement.
Pour la commune (comme pour vous avec votre capacité d’endettement), la banque accordera un prêt en fonction de la CAF nette. Ce prêt permettra de financer de nouveaux investissements ou travaux.
Votre capacité d’endettement va évoluer si vos revenus augmentent et vos emprunts en cours diminuent. Pour la commune, il en est de même. Ainsi si ses recettes augmentent peu, elle aura peu de marge.
Aujourd’hui, l’Etat se désengage de plus en plus : réduction des dotations aux communes. Les communes doivent donc faire face à plus de dépenses et moins de recettes.
Qu’en est-il aujourd’hui pour le Loroux ?
L’équipe actuelle à fait de très nombreuses promesses lors des dernières élections quant aux investissements qu’elles allait réaliser (construction d’un théâtre, d’une cantine…).
La seule nouvelle réalisation sera la construction du nouveau complexe sportif avec 2 terrains de foot synthétique. Son coût est d’environ 8 millions d’euros à lui seul. Le budget disponible sur la durée du mandat actuel était d’environ 14 millions.

Pourquoi un investissement si lourd quand tant de choses restent à faire ?

Avez-vous vu l’état de notre voirie, des entrées de la commune… Ce lourd investissement répond-il aux besoins de la majorité des Lorousains ?
Qu’a-t-il été fait pour le commerce ?
Aujourd’hui, vous continuez à payer le loyer d’un local vide.
La Commune utilise une ligne de trésorerie pour régler des dépenses de fonctionnement, alors que d’autres moyens financiers moins onéreux existent…
Ce que nous reprochons le plus à l’équipe municipale en place, c’est son absence de véritable réflexion de fond à long terme : certes il y a un Plan Pluriannuel d’Investissements mais il ne répond pas aux véritables besoins des habitants. Nous n’avons pas d’Adjoint
aux Finances dont le rôle est d’avoir une vision prospective.
Prévoyons l’avenir en concertation avec vos besoins et ceux de vos enfants.
Faites-nous part de vos attentes pour que nous puissions ensemble y réfléchir, les chiffrer et fixer des priorités. Nous sommes à votre disposition pour élaborer un projet utile et réfléchi.

Nadine Chebrou de Lespinats

Nous contacter :
opposition-loroux@voila.fr

Publié dans Les Finances, Mots de l'Opposition | Pas de Commentaire »

 

Le blog de Luc GEISMAR |
Abbes Mahdaoui:Contribution... |
rcdcanada |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | VELAINE EN HAYE 2014 / 2020
| freeculture
| archivesallahalwatanalmalik