• L’Association

    Créer une alternative politique au Loroux-Bottereau

    Le petit mot de la présidente :
    Vous souhaitez être informé, vous investir dans la vie et la gestion de votre commune,
    Vous souhaitez dire stop à une urbanisation massive de votre commune, et plutôt aider à la mise en place d'une urbanisation mixte, gérée dans le respect du patrimoine et de l'environnement
    Vous souhaitez AGIR pour mieux vivre ensemble dans votre commune, en créant ensemble des solutions concrètes et proches de notre quotidien
    Vous souhaiter dire STOP à la politique municipale actuelle
    Alors rejoignez nous , ensemble nous serons plus fort et plus efficace

    Sylvie Huba

  • Le Bureau

    logo agir 2013-v2

    Présidente : Sylvie Huba
    Trésorier : Stéphane Medryckowski
    Secrétaire : Florent huba

  • NOUS REJOINDRE

    Pour nous joindre :

    Tél : 06 63 64 13 00

    Mail : agirpourleloroux@gmail.com

    Président : Sylvie Huba

    Webmaster : Florent Huba

  • Messagerie Privée

    Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

  • Fils RSS

La commune pousse son emprise vers le secteur du Plessis – Le Loroux-Bottereau

Posté par Florent Huba le 26 septembre 2013

vendredi 20 septembre 2013


Déjà réservée lors de l’approbation du plan local d’urbanisme (PLU), la zone située à l’extrémité nord-est de l’agglomération, entre la vieille route de Landemont et l’actuelle D115, intéresse la commune;

Article Ouest France :

« Sur une surface de 2 ha et 96 a, nous avons la possibilité de préempter les parcelles n° 81 de la section AT, n° 25 de la section BS et n° 38 de la section ZM. Le conseil doit aussi préciser l’objet de cette réserve foncière », précise le maire, Paul Corbet, au conseil, réuni mardi soir.

Évoquant, à terme, le transfert possible de l’actuel palais des congrès ou tout autre usage ou bâti, l’élu argumente sur l’opportunité et le bien fondé d’un tel investissement pour la commune, au regard du positionnement géographique de la zone et de la proximité des réseaux.

Le prix de cession évalué 23 centimes d’euros par m², soit un total d’à peine 7 000 € qu’il est nécessaire de débourser pour cette nouvelle emplette. « Après les acquisitions foncières sur la zone du Plessis et la réserve des terrains pour la construction du futur complexe d’accueil des déchets (CAD), c’est une nouvelle acquisition par la collectivité qui vient encore impacter fortement le développement de la ferme de la Gatine, rappelle Dominique Barbier, adjoint à la voirie. Si nous n’avons pas de réel projet sur ce secteur, je voterai contre cette nouvelle acquisition. »

« Dans dix ou douze ans, ce secteur aura pour vocation la réception d’équipements publics. À court ou moyen terme, rien n’obère les droits de l’exploitant actuel, mais il faut aussi penser aux élus qui arriveront après nous. Je plaide, encore une fois, pour l’anticipation », conclut Paul Corbet.

Malgré sept abstentions et cinq votes contre, l’acquisition foncière par la commune est validée.

 

Notre commentaire:

En effet lors du conseil municipal du 17 septembre,  la discussion fut riche autour d’un point : la commune a t elle un réel projet autour de cette parcelle ?

Rien ne fut très clair ( comme d’habitude) :   un vague projet de possibilité de transfert du Palais des congrès dans plusieurs années.Il fut tout de même évoqué que la municipalité a déjà des droits sur bon nombre de parcelle entre l’étang et le rond point donnant sur la route du Landemont.

Par le passé pourtant les acquisitions de terrain par Mr Corbet ont souvent débouché sur des projets immobiliers; l’approche des élections lui donnerait il des talents de visionnaire ?

La ville doit bien sûr poursuivre son développement mais quel est l’intérêt réel de cette acquisition ? quel retour sur investissement ? Avons nous encore les moyens financiers de poursuivre dans cette voie ?

Mes détracteurs me diront qu’il ne s’agit que de 7000 euros… et je répondrai qu’il s’agit de 7000 euros de plus.

Lors d’un dernier conseil nous avions entendu la nécessité de vendre plusieurs biens communaux pour boucler le budget de l’année en cours ? les élus de la majorité comme de l’opposition avaient demandé de pouvoir avoir une carte mentionnant l’ensemble des biens communaux ?  celle ci a leur a peut être été communiqué mais n’a pas été rendu publique..

Sylvie Huba

Publié dans Conseil municipal, L'Agriculture, L'Urbanisme | 1 Commentaire »

La Mairie refuse le local pour le démarrage de l’AMAP au Loroux-bottereau.

Posté par Florent Huba le 16 juin 2013

Vous souvenez vous de ce projet d’AMAP au Loroux-bottereau. Un article était passé dans Ouest france afin d’en annoncer la création prochaine.

Le 17 avril 2013 22:41, AMAP Loroux  a écrit aux Lorousains intéressés qu’il prévoyait une première livraison fin mai voire début juin. La signature des contrats devaient alors être prochainement faites.   »Concernant le lieu de distribution, nous attendons un retour (rapide) depuis 3 semaines maintenant… Les élus en auraient « débattu » hier soir ! On peut dire que c’est frémissant. »

Et bien nous avons reçu de AMAP Loroux le 12 juin :

« Bonsoir à tous,
La mairie ne met pas de local à notre disposition.
Par conséquent en l’absence de lieu de distribution, nous ne pouvons malheureusement pas donner suite au projet dans l’immédiat. »

Et oui entre un discours politique prometteur et une action concrète sur le terrain, nous ne pouvons que constater un abîme ! Merci les élus

 

Article de OUEST FRANCE

Des Lorousains veulent créer une Amap dans la commune – Le Loroux-Bottereau

samedi 02 février 2013


Le producteur Bertrand Roussellière (à gauche), en compagnie du lorousain Nicolas Gottschalk dans son grand jardin au village de la Guittière.

Le producteur Bertrand Roussellière (à gauche), en compagnie du lorousain Nicolas Gottschalk dans son grand jardin au village de la Guittière.

 

 

 

« Les demandes de contacts avec les producteurs et le besoin de mettre en place des circuits courts, toutes ces démarches explosent du côté des consommateurs », souligne le maraîcher Bertrand Rousselière qui exploite un grand jardin de trois hectares au village de la Guittière.

Née il y a une quinzaine d’années dans le sud de la France, la première association pour le maintien d’une agriculture paysanne (Amap) n’a depuis sa création cessé de faire des émules sur tout le territoire national. Désir d’une distribution en circuit court, besoin d’observer de près les méthodes culturales, sentiment justifié ou non de malbouffe ou simple retour vers une paysannerie d’antan, le consommateur semble avoir soif de connaître et de partager ce qu’il trouve au quotidien dans son assiette. « Chez nous les paysans, il n’y a pas d’artifice inutile. Impossible non plus, de trouver des tomates ou des concombres en hiver. Nous ne vendons que des légumes de saison. J’adore expliquer à mes clients, les spécificités de mon métier », souligne le jardinier, en précisant que la méthode marche de mieux en mieux.

Espérant démarrer en juin prochain, avec une quinzaine de paniers chaque semaine, Bertrand Rousselière espère très vite atteindre sa vitesse de croisière qu’il fixe à une trentaine d’abonnés hebdomadaires. « Savoir ce que l’on mange au quotidien chez soi et pouvoir en discuter avec les producteurs, c’est une manière de consommer qui nous séduit et qui crée du lien », insiste le couple de lorousains Nicolas Gottschalk et Mélanie Le Lausque, inscrits en tête de liste des adhérents au système.« Mercredi prochain, nous organisons une présentation de notre projet d’Amap sur la commune. Nous donnons rendez-vous, à toutes les personnes qui veulent savoir comment ça marche. »

 

Publié dans L'Agriculture, Non classé | 1 Commentaire »

Droits de Plantation : Dejoie-Errante d’accord

Posté par Florent Huba le 16 novembre 2012

Dans le pays Nantais, les élus se rallient souvent à la cause viticole. A l’instar des vignerons qui exigent le maintien du système des droits de plantation, la député Sophie Errante et celui qui fut son concurrent lors des dernières législatives, Laurent Dejoie , réclament tous les deux la même chose.

Lire la suite de l’article de L’Hebdo Sèvre et Maine du 15/11/2012 si dessous :

fichier pdf Droit de plantation Article Hebdo sèvre et Maine 15/11/2012

Publié dans L'Agriculture, Presse | Pas de Commentaire »

Libération des droits de plantation !!!!

Posté par Florent Huba le 12 novembre 2012

Bruxelles veut libéraliser les droits de plantation, c’est à dire permettre à n’importe qui de produiredu vin. EnFrance, c’était jusque là très réglementé et les petits producteurs s’inquiètent de l’arrivéede cette nouvelle concurrence.

Sujets TF1 13H00 du 12 Novembre 2012 :

 

Article Presse Océan du 06 Novembre 2012 :

fichier pdf libération des droits de plantation Presse Océan

Publié dans L'Agriculture, Presse | Pas de Commentaire »

 

Le blog de Luc GEISMAR |
Abbes Mahdaoui:Contribution... |
rcdcanada |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | VELAINE EN HAYE 2014 / 2020
| freeculture
| archivesallahalwatanalmalik